Installations pilotes

Des panneaux photovoltaïques ont été installés en toiture de la serre urbaine présente sur le toit de l’atrium permettant de faire la jonction entre le NILL (Neobuild Innovation Living Lab) et l’IFSB (Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment). Afin de pouvoir accueillir cette nouvelle installation, une ossature complémentaire a due être construite et assemblée sur place. L’installation se compose de 12 panneaux de type THEAI (Translucency and High Efficiency in Agrovoltaics), permettant entre autre de réguler l’ombrage.

Des panneaux photovoltaïques souples ont été collés sur la face extérieure du garde-corps vitré situé au deuxième étage du bâtiment NILL (Neobuild Innovation Living Lab), du côté surplombant le 1er étage. L’installation est composée de 15 panneaux souples de type opaque indoor de 80cm de longueur active et de 33cm de large réalisés sur mesure afin de positionner 3 panneaux sur un vitrage du garde-corps. L’ensoleillement des panneaux est garanti par la présence d’une verrière surplombant l’intégralité du couloir dans lequel se trouve le garde-corps.
Les panneaux souples ont été collés du côté extérieur du vitrage, afin d’éviter toute dégradation lors du passage des personnes dans le couloir.

Des panneaux photovoltaïques ont été mis place au deuxième étage de l’atrium, permettant de faire la jonction entre le NILL (Neobuild Innovation Living Lab) et l’IFSB (Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment), en intégration entre des poutres métalliques formant une zone triangulaire. Des panneaux photovoltaïques sur mesure, de type monocristallin et de forme hexagonale, ont été spécialement conçus pour cet espace. Quant au maintien des panneaux, celui-ci est assuré par des pinces fixées à la structure métallique de l’ouvrage.

Des études préalables ont été effectuées afin de déterminer la géométrie idéale garantissant un fonctionnement optimal des panneaux à implanter dans cette zone. Celles-ci ont donc conduit à la sélection de la forme hexagonale des panneaux.

Des panneaux photovoltaïques ont été mis place au deuxième étage de l’atrium, permettant de faire la jonction entre le NILL (Neobuild Innovation Living Lab) et l’IFSB (Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment), en intégration dans la passerelle pedestre de communication entre les bâtiments. Des panneaux photovoltaïques sur mesure, de type bifacial, ont été spécialement conçus pour être insérés dans la dalle de la passerelle.

Des études préalables ont été effectuées afin de prendre toutes les précautions nécessaires permettant de garantir la sécurité des personnes empruntant cette passerelle. Etudes conclues notamment par la validation de plusieurs autorités compétentes à Luxembourg.

Des panneaux photovoltaïques ont été mis place en toiture du bâtiment NILL (Neobuild Innovation Living Lab), sur des barrières maintenues par des plots, afin de simuler une installation sur des garde-corps. L’installation se compose de 1 panneau de type monocristallin bifaciaux qui ont été fixés sur ces barrières orientées plein sud.

Toutes les précautions ont été prises en toiture afin de s’assurer qu’aucun ombrage ne soit créé sur les autres installations photovoltaïques suite à cette modification.

Des panneaux photovoltaïques initialement mis en place en toiture du NILL (Neobuild Innovation Living Lab), avec une inclinaison de 35° et une orientation plein sud, ont été déplacés sur cette même toiture, afin de simuler une installation en garde-corps. L’installation se compose de 7 panneaux de type monocristallin qui ont été fixés sur ces barrières orientées plein sud.

Toutes les précautions ont été prises en toiture afin de s’assurer qu’aucun ombrage ne soit créé sur les autres installations photovoltaïques suite à cette modification.

Les panneaux photovoltaïques initialement implantés en toiture du NILL (Neobuild Innovation Living Lab) ont été transférés en façade sud et ouest de l’escalier de secours situé à l’arrière du bâtiment. Afin de pouvoir accueillir les panneaux, une ossature en bois a été spécialement conçue et assemblée sur place. L’installation est quant à elle composée de 10 panneaux sur la façade sud et de 10 panneaux sur la façade ouest.

Bien que les panneaux soient regroupés dans un seul projet, un comptage séparé a été mis en place dans le but de récolter les données de production d’électricité propres à chaque orientation.

Des panneaux photovoltaïques initialement mis en place en toiture du NILL (Neobuild Innovation Living Lab), avec une inclinaison de 35° et une orientation plein sud, ont été réorientés, sur cette même toiture, en direction de l’est et de l’ouest sans modification de l’inclinaison. L’installation complète se compose de 5 panneaux de type polycristallin en direction de l’est et de 5 panneaux de type polycristallin en direction de l’ouest.

Bien que l’installation soit disposée suivant deux orientations, il s’agit d’un circuit unique. La production d’électricité qui en découle est donc commune aux deux orientations.
L’installation est juste à côté d’une installation similaire plein sud pour permettre la comparaison de production suivant les orientations.

Ce pilote explorera les interactions entre les productions photovoltaïque et agricole à l’échelle d’une petite exploitation maraichère.
Les panneaux bifaciaux à inclinaison modulable seront implantés au-dessus de cultures maraichères, avec des structures conçues pour minimiser leur impact sur le sol.
Le dispositif permettra d’aborder des questions sur les rendements agricole, énergétique et économique, par ex:
« Quel est l’impact de l’ombrage sur le rendement agricole? Quelles sont les fonctions bénéfiques des panneaux sur les cultures face au changement climatique? Quel productible peut-on en attendre dans ce contexte ? Quel business model attractif pour une telle exploitation agricole ? « 

Le pilote sera implanté sur le système aquaponique (combinant culture des plantes en serre et élevage de poissons) baptisé SAPRISTI.
L’objectif de ce dispositif est d’exploiter la façade Sud du local de pisciculture.
Les besoins énergétiques spécifiques de ce système (chauffage saisonnier de l’eau, pics de consommation électrique) seront soutenus par la production solaire.

Ce dispositif viendra s’insérer sur la « SERRE’URE », la serre en toiture du bâtiment de recherche TERRA.
L’objectif premier du pilote PVFF est d’exploiter les façades de la serre exposées au sud.
Deux emplacements (intérieur et extérieur de la serre) et deux technologies solaires (monocristallin, classique, et organique), exploitant différemment la lumière, seront comparés.
La production d’énergie solaire viendra compléter l’optimisation énergétique de la serre, qui récupère déjà une partie des déperditions de chaleur du batiment TERRA sur lequel elle est construite.